Newsletter

MÉMOIRE DE TRADUCTION ET TRADUCTION AUTOMATIQUE

La traduction automatique, qu’est-ce que c’est ?

C’est très simple, c’est une traduction qui est réalisée par une machine. Pour faire un raccourci très très rapide, il s’agit d’un « chercher/remplacer » agrémenté de règles de grammaire et de syntaxe et hop le tour est joué. Super c’est rapide mais ce n’est pas adapté à toutes les situations :

1- Évitez à tout prix d’utiliser la traduction automatique pour de la documentation spécialisée :
/ juridique (contrats, actes) car la syntaxe de ces documents est très spéciale et la machine ne maîtrise pas ces formulations
/ technique (notices, cahier des charges) car la machine ne connaît pas tous les termes spécifiques et parfois très précis
/ marketing (pub, slogan) car une traduction littérale n’est généralement pas possible. Faites le test, traduisez un slogan, le résultat est parfois hilarant.

2- Oubliez la traduction automatique si vous ne maîtrisez pas la langue dans laquelle vous souhaitez traduire vos informations. Pourquoi ? Parce que vous ne serez pas en mesure de vérifier l’exactitude de la traduction : risque de non-sens, de contre-sens et de fous-rires…

Alors comment faut-il utiliser la traduction automatique ?

1- Pour comprendre un message : personnellement, je ne maîtrise pas le portugais mais j’ai beaucoup d’amis au Portugal qui ont tendance à « Partager » des informations avec moi. Eh bien, je suis ravie de pouvoir utiliser la traduction automatique pour comprendre « en gros » l’information.

2- Pour vous aider à traduire une information, si et seulement si, vous maîtrisez la langue cible et que le contenu n’est pas spécialisé. Imaginons que vous vouliez envoyer un message pour donner de vos nouvelles à un ami anglophone, rien ne vous empêche de « pré-traduire » votre message et de le réviser ensuite. La traduction automatique peut s’avérer être un excellent dictionnaire et peut vous mâcher le travail de rédaction. Mais n’oubliez pas de relire !

En bref, on utilise la traduction automatique pour la compréhension et pour la diffusion uniquement dans certains cas et surtout si on est capable de vérifier la cohérence de la traduction.

Article sur Google Translate

Et une mémoire de traduction alors ?

Une mémoire de traduction n’est pas à mettre entre toutes les mains.
C’est un outil principalement utilisé par les professionnels de la traduction : traducteurs, agences de traduction, réviseurs. Il s’agit d’un logiciel qui stocke toutes les traductions réalisées par un traducteur. Ces traductions peuvent ensuite être réutilisées intégralement ou partiellement.

Prenons l’exemple d’un catalogue produit que vous souhaitez traduire. Le logiciel va découper le document en segments (généralement en phrases). Le traducteur va venir traduire chaque segment et la mémoire va enregistrer chaque segment langue source et sa correspondance en langue cible. Notre traducteur traduit ainsi l’intégralité de votre catalogue produit.

L’année suivante, vous mettez à jour 50% de votre catalogue produit et demandez à votre agence préférée de le traduire. Eh bien, nous allons réutiliser notre mémoire de traduction, qui va proposer au traducteur les traductions déjà présentes en base. Le traducteur peut les réutiliser tel quel ou bien les modifier. Le traducteur se concentre donc sur les nouveautés à traduire. Vous gagnez du temps, de l’homogénéité dans vos traductions, c’est top !

Autre utilisation de la mémoire ? Vous décidez de prendre une partie de votre catalogue produit ci-dessus pour faire un dépliant promotionnel. La mémoire de traduction va également proposer les traductions réalisées pour le catalogue produit et ce seront les mêmes traductions que sur votre catalogue initial. Encore une fois vous gagnez du temps et de l’homogénéité dans vos traductions, c’est top !

Encore une autre utilisation ? Vous décidez de changer le format de votre catalogue produit de Word à Power Point. Eh bien, aucun souci, la mémoire de traduction pourra toujours ressortir les traductions car on s’affranchit totalement du format du fichier à traduire. Vous récupérerez donc les mêmes traductions que sur votre format original. Encore une fois, vous gagnez du temps et de l’homogénéité dans vos traductions, c’est top !

En conclusion, une mémoire de traduction peut être utilisée avec tous types de documents (financier, juridique, technique, marketing) car il ne s’agit pas de traduction réalisée par une machine mais par un vrai traducteur avec sa sensibilité humaine. La mémoire de traduction permet « juste » de stocker vos traductions et de les réutiliser ensuite. Vous gagnez du temps et de l’homogénéité dans vos traductions, c’est top !

Get in touch